Pourquoi vous n’arrivez pas à mémoriser vos cours ?

Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’avoir révisé au maximum et de ne rien vous souvenir le jour de l’examen ? Ou d’avoir appris quelque chose mais de ne vous en souvenir qu’à moitié ? Et à l’inverse vous vous souvenez parfaitement du fou rire que vous avez eu il y a 47 jours ? Du coup, vous vous demandez pourquoi vous n’arrivez pas à mémoriser les cours ? Pour utiliser la mémoire de manière à réviser efficacement, il faut en connaître les spécificités 😀

On va voir ça ensemble. Dans un premier temps, je vais vous expliquer comment fonctionne la mémoire et ensuite on verra quels sont les éléments clés à respecter pour bien mémoriser.

Premièrement, si vous révisez jusqu’à tard la nuit, il faut que vous lisez l’article sur le cerveau. Et comme je le disais, ce n’est pas quelque chose que je conseille car le cerveau a besoin de repos et d’emmagasiner tout ce que vous avez appris.

Déjà, c’est quoi la mémoire ?

Wikipédia définit la mémoire comme étant « la faculté de l’esprit ayant pour fonction d’enregistrer, conserver et rappeler des informations ».

On ne peut pas parler de la mémoire sans parler du cerveau. Il nous est toujours possible d’apprendre continuellement. Le fameux « je me souviens de rien, j’ai pas de mémoire » n’est qu’un mythe. Comme j’en parlais ici, le cerveau est un organe qui s’entretient, comme un muscle. Et il est donc important de travailler ce muscle tous les jours en apprenant de nouvelles choses 😀

Mais le problème, c’est qu’on nous indique rarement comment faire.

La mémoire est l’élément technique indispensables à l’apprentissage.

Il y a 3 types de mémoires :

  • la mémoire sensorielle
  • la mémoire à court terme ou mémoire de travail
  • et la mémoire à long terme

La mémoire sensorielle enregistre avec les sens et pour une durée très courte (genre 1 seconde). Étant donné qu’elle a un faible stockage, elle n’est pas du tout adaptée pour apprendre ses cours !

La mémoire à court terme ou mémoire de travail a aussi un faible stockage avec une durée limitée (20 secondes). De plus, elle gère maximum 7 informations en même temps.

La mémoire à long terme est celle qui doit être sollicité en phase d’apprentissage. Elle a un stockage et une durée illimité. Et elle enregistre également les informations chargées d’émotion.

Et même dans cette catégorie, on a 3 types de mémoire à long terme :

  • la mémoire épisodique (souvenirs, vécu)
  • la mémoire sémantique (connaissances)
  • mémoire procédurale (gestes du quotidien)

Ça peut vous paraître compliqué et long de voir ça. Mais c’est important parce que c’est votre outil de travail principal ! Comment être efficace si vous ne connaissez pas bien votre outil et que vous ne savez pas l’utiliser correctement ? 😀

L’élément bloquant pour mémoriser ses cours

Lorsque vous révisez, j’imagines que vous faites comme la plupart des gens : répéter encore et encore jusqu’à ce que l’information rentre, c’est ça ? Et bien, ce n’est pas suffisant.

Pourquoi vous vous souvenez facilement des détails de votre soirée d’anniversaire d’il y a 2 ans mais pas de votre cours appris la veille ? Parce que dans le premiers cas, il y a beaucoup plus de sens impliqués que dans le deuxième.

Les sens ? Oui, vous avez associé votre fête d’anniversaire à un moment de joie, où vous avez sans doute bien mangé, vu et entendu beaucoup de chose… Il y avait une certaine émotion, du plaisir etc. Et à l’inverse, pour vos révisions, vous vous êtes contenté de répéter, répéter et juste répéter 😀 

Tony Buzan nous explique que la mémoire fonctionne avec deux choses : l’association et la répétition. En n’utilisant qu’un seul de ces éléments, vous ne maximisez pas votre apprentissage. En outre, il faut prendre la décision de mémoriser et envoyer un message à ton cerveau lui indiquant que vous êtes prêt(e) à le faire.

memoriser-vos-cours

Quels sont les éléments clés pour réussir à bien mémoriser ses cours ?

Pour une mémoire à long terme, il y a des étapes à respecter.

1) La répétition de l’information

L’hippocampe (non pas le poisson 😆 ) est une partie du cerveau qui joue un rôle essentiel dans la mémoire (je n’entre pas dans les détails pour pas vous embrouiller)

L’hippocampe permet de faire passer l’information que vous voulez apprendre de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme. Comment ? En répétant l’information, ça devient comme un passage qui est créer à force d’emprunter le même chemin.

Vous devez répéter ce que vous avez appris à intervalle régulier et de plus en plus espacée au fur et à mesure que l’information s’ancre dans la mémoire à long terme. Vous comprenez ? 😀

2) L’association à des éléments connus

Pour une meilleure mémorisation, il faut associer les éléments à mémoriser à quelque chose de connu et si possible, liée à une émotion, une image ou un souvenir.

En gros, il s’agit de mettre en relation ce que vous avez appris avec ce que vous connaissez déjà ! En d’autre termes, c’est relier ce que vous avez appris à quelque chose de familier.

Comment ? Par exemple, vous pourriez utiliser une image pour « accrocher » l’information que vous voulez mémoriser !

Je vous donne un exemple concret : « mais où et donc or ni car ». Vous n’allez probablement jamais l’oublier même après 40 ans. Pourquoi ? Et bien parce que c’est un procédé mnémotechnique (un système qui permet de vous rappeler d’une chose) très efficace pour retenir les conjonctions de coordination. On utilise ici l’association pour toutes les assembler en une phrase cohérente afin de pouvoir s’en souvenir plus facilement. Et ça marche non ? 😀

Et le dernier élément :

3) L’utilisation de l’information

Encore une fois, ça paraît simple mais comme je le dis souvent, le « simple » n’est pas toujours fait ! 😀 Après avoir tout le travail précédent et pour bien ancrer ce que vous avez appris, il faut l’utiliser :

  • avec des exercices
  • en l’expliquant aux autres ce que vous voulez apprendre
  • en le restituant lors d’une épreuve

Par expérience, je sais qu’expliquer aux autres permet vraiment de bien mémoriser ses cours car c’est à ce moment-là, généralement, que vous utilisez pleinement les cinq sens.

Si je vous demande où vous avez passé vos dernières vacances, votre numéro de téléphone ou encore le jour de votre anniversaire, vous vous en souviendrez facilement car ce sont des éléments qui ont un impact significatif sur vous.

Et il faut que vous réussissez à trouver comment vos cours peuvent avoir un impact sur vous, à quoi vous pouvez les associer pour mieux vous en souvenir ! Bien entendu, ces méthodes sont pour un travail régulier. Autrement dit, ces révisions doivent être faites régulièrement et non pas la veille d’une épreuve, ce n’est pas toujours suffisant. 😀

memoriser-vos-cours

En conclusion

Comme vous pouvez le constater après la lecture de cet article, en n’utilisant que la répétition, vous n’êtes pas dans les conditions optimales pour réviser.

A l’heure où j’écris ces lignes, je suis dans une bibliothèque entouré d’étudiants qui utilisent tous des fiches pour réviser et toujours de la même manière : en répétant encore et encore pour que ça rentre.

Pour avoir un résultat différent, vous devez être prêt à faire quelque chose de différent. Et en apprenant de cette manière, vous allez faire les choses différemment, ce qui peut demander un temps d’adaptation mais le jeu en vaut la chandelle !

Si vous connaissez quelqu’un qui a encore des soucis pour mémoriser les cours, n’hésitez pas à partager cet article avec lui ! Et comme toujours, je reste à votre disposition dans les commentaires ! 😀

About the Author

Fondateur de Déter-Mind, coach scolaire certifié et praticien en mind mapping, mon seul et unique objectif est de vous aider à réussir vos études !

Leave a Reply 0 comments

Indique ton mail et reçois ton accès gratuit !

Les 10 erreurs à éviter avant de choisir son orientation !


Vous trouverez la liste des 10 erreurs à éviter avant de choisir son orientation avec des conseils pratiques et des moyens à mettre en place pour faire le meilleur choix possible !